Bonjour à tous,

Cette foire est terminée... oui, le temps passe vite ! J'ai été très déroutée en déambulant dans les allées tant les oeuvres surprenantes et nombreuses appelaient un guide pour les comprendre !

Je me suis laissée imprégnée par les avant-gardistes... et mon premier coup de coeur fut, détrompez-vous, à première vue classique !

TR ERICSSON représenté  par la Galerie Harlan Levey Projects, Rue Jean d'Ardenne 46, à 1050 Ixelles. Info@hl-projects.com

photo famille artiste

Cette photo de classe m'a interpellée car la génération des années 50-68 en possède au moins une, en noir et blanc, de présentation identique.
"Browning" Resin and funerary ash on muslin 168:244 cm - 2017
C'est une photo de classe de la mère d'Ericsson. Elle est au centre et porte une robe noir aux boutons blancs. Ericsson a hérité de cette photo à la mort de sa mère, qui s'est suicidée à l'âge de 57 ans, en 2003. Cette photo de jeunes élèves provoque des questions sur le destin de ces "baby boomers". Sont-ils encore en vie ? Lequel d'entre eux est mort jeune ? Qui est allé au Vietnam ? Quelle vie a été heureuse, prospère et laquelle ne l'a pas été ?
Ericsson a intégré des cendres de sa mère comme une forme de réponse aux questions de sa mère.
Ce travail s'inscrit dans un projet plus large : "Crackle and Drag" qui explore les archives de sa famille et a été présenté lors d'un solo show "I was born to bring you into this world" au Everson Museum of Art in 2017.
Voilà qui m'inspire beaucoup en tant que biographe. Comment mettre en scène de manière artistique son autobiographie et mettre en lumière ce que je désire transmettre ? Qui sera intéressé par ce projet et aura envie de le lire ?
Tr Ericsson est né en 1972. Il vit et travaille à Brooklyn, New York depuis 20 ans. Il utilise dans son travail des toiles, du bronze, des photographies, de l'argile, de la vidéo, des objets trouvés et bien sûr les archives de sa famille. Il fait ainsi un portrait de la vie américaine post industrielle.
Il a gagné de nombreux prix et son oeuvre est hébergée dans de nombreuses collections publiques et privées.
TR_Ericsson_BrideCrackleDrag-Custom

Vous trouverez une très longue interview en anglais avec ce lien :

A Family Reduced to Ash: TR Ericsson and the Image of Lamentation
ASX - May 19, 2015
Ici sa mère - photo prise lors de son mariage.
L'oeuvre d'un autre artiste qui vit à New York, Tomokazu Matsuyama, m'a plongée dans un autre univers, totalement coloré et joyeux ! Un remède aux jours gris !
Présenté ici par la Zidoun-Bossuyt Gallery au Luxembourg, 6 rue Saint-Ulric.
www.zidoun-bossuyt.com
Contact@zidoun-bossuyt.com
Tél : +352 2629 6449
"Pardon my language" a été la dernière exposition de cet artiste du 19 janvier au 3 mars 2018.
"Go where clear" 2015 et "Somewhere here" 2015Somewhere here 2015

Go where clear 2015

 

l'artiste au milieu de son oeuvreNaughty-By-Nature_2016

Still-Growin-Up 2015

"Naughty by Nature" - 2016 and "Still Growin-up"
Cet artiste que l'on voit au milieu de deux de ses oeuvres plus haut sur la page, est né le 30 avril à Takayama, Gifu au Japon.

Il sera influencé par l'art japonais de l'ère 'Edo et Meiji " qui vit la transformation de la société féodale dans une forme moderne.

Après ses études à l'université Sophia à Tokyo, il déménagea à New York et étudia au Pratt Institute où il reçut son MFA in Communication Design en 2004.
Il s'inscrit aujourd'hui dans de nombreux musées dont celui d'art contemporain de Sydney ou de Minneapolis
Joyeux premier mai à tous !
Et à tout bientôt pour un reportage sur la culture du safran et une bière au safran produite en Belgique et l'activité de SmartMush !